La taille de pierre, plus qu’un métier : de l’art !

La taille de pierre est le fait de transformer un bloc de pierre en une forme géométrique. À ne pas confondre avec l’ornementation qui sert généralement à embellir une structure, qui est dont plus décoratif.

Les pierres sont issues de carrières. Il existe plusieurs types de carrières, suivant les besoins du client ou de l’architecture. Voici un exemple de bloc de pierre :

Lorsqu’un bloc est extrait, le tailleur repère la partie à garder ou à diviser, et les différents outils à utiliser pour y extraire les parties voulues.

Ensuite, la pierre doit être mise d’équerre (à angle droit) sur les 6 faces du bloc. Des ciselures sur les bords d’une face plane sont pratiquées avec un ciseau et une massette. Les éléments de matière les plus durs à retirer sont enlevés généralement à l’aide d’une pointerolle. La deuxième face sera ensuite mise d’équerre sur la première face puis la troisième sur la deuxième, etc.

Ensuite, lorsque le gabarit de la pierre est bien découpé, le tailleur trace sur la pierre pour pouvoir mieux la travailler ultérieurement.

Enfin, la taille se faire par équarrissage, les parties profondes sont dégagées en premier. Le tailleur doit procéder face par face et doit être sûr d’avoir exécuté le maximum de travail.

Même si nous vous avons montré les différentes étapes de la taille de pierre, cela reste de la théorie, les tailleurs de pierre ont leur propre manière de fonctionner. Ainsi, la taille de pierre combiné à l’ornementation constitue un réel savoir-faire. C’est un art bien spécifique, qui, de tout temps, a su donner une belle vie à nos infrastructures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *